Des Noctules au CEDAF

A cette période les coupes d’arbres sont nombreuses !! En effet, qu’il s’agisse d’opérations d’entretien ou de sécurisation (lorsque les arbres sont pourvus de carences, de cavités ou fissures et par conséquent susceptibles de tomber sur la voie publique) les communes, particuliers ou autres, procèdent bien souvent à l’abattage de ces arbres.

Problème ? Certaines chauves-souris utilisent justement ces cavités comme gîte tout au long de l’année et particulièrement en tant que gîte d’hivernation. Les arbres cibles se trouvent aussi bien en pleine forêt qu’en milieu urbain dans les parcs où alignements d’arbres. Dans ce dernier cas, il s’agit bien souvent de Platanes.

Il y a quelques jours, le CEDAF a été contacté car plusieurs individus de Noctule se trouvaient dans un arbre tout juste coupé. Les 4 chauves-souris ont ainsi été transportées vers le Centre de Soins de la Faune Sauvage (CEDAF/Maisons-Alfort) pour être prises en charge quelques jours avant d’être relâchées sur le site ou elles ont été trouvées.

Noctules (Céline Grisot)

Noctules (Céline Grisot)

(source : Céline Grisot-CEDAF)

Ce petit article vise à alerter tous les gestionnaires au risque potentielle de mortalité, liée à l’abattage d’arbres à cavités. Il convient de faire contrôler auprès d’un expert les arbres susceptibles d’accueillir des chauves-souris. Les cavités-fentes ne sont pas toujours accessibles mais muni d’un endoscope (ou d’un miroir et d’une lampe) il sera possible de vérifier la présence de colonie ou d’individus en hivernation.

Si vous êtes confrontés à cette situation n’hésitez pas à nous contacter pour tous conseils ou interventions…
En cas de découverte de chauves-souris ne les manipulez pas et contactez-nous. Si vous devez intervenir munissez-vous de gants épais.

La plaquette de sensibilisation “Les chauves-souris et les arbres” présente les différents types de gîtes et les chauves-souris susceptibles de les occuper.